Skip to content Skip to footer

5 dépenses admissibles pour travailleur autonome en 2024

Dépenses admissibles pour travailleur autonome Québec - Mathieu Varin

Être travailleur autonome, c’est jongler avec de nombreuses responsabilités, mais c’est aussi bénéficier de certains avantages fiscaux. Lorsque vous opérez en tant que travailleur autonome, chaque décision financière peut avoir un impact significatif sur vos résultats. À cet égard, la connaissance des dépenses admissibles pour travailleur autonome constitue une stratégie essentielle pour optimiser vos avantages fiscaux en 2024.

C’est pourquoi, j’ai eu envie de te partager 5 dépenses que tu peux ajouter facilement à ta déclaration de revenue. Mais pense à avoir des preuves ou des reçus.

1. Équipement de bureau

La création d’un espace de travail dédié à domicile peut être considérée comme une dépense admissible. Il est crucial de documenter soigneusement les coûts liés à l’aménagement du bureau, y compris les équipements de bureau, les meubles et le matériel nécessaire dont vous avez besoin pour opérer.

Si tu veux optimiser ton espace de travail — découvre mes essentiels pour un bureau à la maison. C’est certain que je vais te créer des besoins.

2. Les frais relatifs à tes déplacement

Les travailleurs autonomes effectuant des déplacements professionnels peuvent réclamer des dépenses liées au transport, à l’hébergement et aux repas. Cela inclut les déplacements pour des réunions d’affaires, des conférences ou même des rendez-vous clients. Documentez scrupuleusement chaque dépense associée à ces voyages.

Conseil : créer un document pour suivre facilement vos déplacements et stocker les références relatives à vos déplacements. Notion est un bel outil assez versatile pour ça.

3. Dépenses admissibles pour travailleur autonome : les formations

Les coûts liés à la formation continue sont généralement considérés comme des dépenses admissibles pour travailleur autonome. Que ce soit pour des cours en ligne, des séminaires, des certifications professionnelles ou des abonnements à des plateformes éducatives, chaque investissement dans le développement de vos compétences peut être déduit de vos impôts.

4. Technologies et logiciels

Les travailleurs autonomes peuvent tirer parti des avantages fiscaux en réclamant les coûts liés à l’achat et à la mise à niveau d’équipements et de technologies nécessaires à leur activité. Cela inclut les ordinateurs, logiciels, appareils électroniques et tout autre matériel essentiel à votre productivité.

Par exemple : Canva, Adobe, Word, Excel… et plus.

5. La sous-traitance

Les honoraires des professionnels que vous engager peuvent être considérer comme des dépenses admissibles pour votre déclaration de revenue. Par exemple, les honoraire versés pour des services de comptabilité, de marketing, de consultation ou la conception de site Web.

En conclusion, la gestion stratégique des dépenses admissibles pour travailleur autonome est cruciale pour optimiser vos avantages fiscaux tout en garantissant la conformité avec les réglementations en vigueur. En consultant un professionnel, vous vous assurez que tout soit conforme au niveau de votre déclaration de revenue.

Laissez un commentaire

    Fermer